• TERNAY - SITE CLUNISIEN

    Ternay, située dans le département du Rhône, à quelques kilomètres au sud de Lyon, l’église de Ternay domine l’autoroute A7. On y accède par les autoroutes A7, A43 et A42 ainsi que par les routes N7, D12 et D12E.

    Lorsque j'ai connu Robert, il habitait Communay, village jouxtant Ternay, j'y passais toujours en vitesse, il a fallu que ma prof de peinture, expose ses tableaux au Chateau de la Porte à Ternay, pour que j'aille visiter cette église remarquable.

     

    P1040033

     

     

    Ternay abrite alors déjà un monastère clunisien, dont l’importance du domaine nécessite la présence d’un prévôt pour l’administrer. Au XIIe s. sont construits un prieuré et son église sur un emplacement déjà occupé par un ouvrage de défense et par un bâtiment habité par une petite communauté de moines. L’église est dédiée à saint Mayol et le prieuré à saint Pierre. On entre tout d'abord par le cloitre

     

    P1040040

     

    P1040036

     

    d'un coté, puis de l'autre

     

    P1040038

     

    chapiteau malmené par les années.

     

    P1040034

     

    Le vieux bourg de Ternay a peu évolué depuis le XIIe s. L’église St-Mayol, les quelques déprédations révolutionnaires et la modification de la nef de 1870 mises à part, nous est parvenue telle que construite. Dans le cloître subsiste, côté ouest, une galerie surmontée du dortoir des moines ; au centre se trouve le puits.

     

     

    P1040035

     

     

    P1040045

     

    Eglise Romane par excellence, elle a prés de 800 ans. En a t elle vu des guerres, des vies, des morts...

     

    P1040042

     

    P1040044

     

    P1040046

     

    P1040047

     

    Au 13 ème siècle,  Cluny est confrontée à une grave crise financière et Ternay, dont l’effectif ne semble pas avoir dépassé dix moines, en subit aussi les effets. Le début de la guerre de Cent ans et la peste noire de 1348 privent l’ordre de revenus importants . En 1528 est instaurée la commende ; le prieuré de Ternay est vaquant en 1578. Il est alors géré par un séquestre qui, petit à petit, cède les biens et les droits du prieuré aux seigneurs locaux. En 1792, les propriétés et immeubles restants sont vendus comme biens nationaux.

     

    P1040031

     

    La place de l’église, ancienne cour du prieuré, garde des éléments de fortification percés d’archères (éperon barré). Dans le bas de la ville, la tour de la Rue des Remparts et la fontaine miraculeuse de saint Mayol nous renvoient au passé clunisien de Ternay.

     

    P1040043

     

    voici ce qu'on appelle ici "les têtes de chat" il y a longtemps que celles ci ont été roulées par notre fleuve roi.

     

     

     

    « AU BORD DE L'ETANGINTOUCHABLES, OUI MAIS...... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :