• Cela me fait penser a une chanson, "Les cigognes sont de retour"  Jeunesse, abstenez vous, vous ne pouvez pas connaître.

    Ce matin, malgré le vent frisquet, je suis sortie pour voir on en étaient mes semis.... et dans la prairie a coté, j'ai découvert de beaux oiseaux blancs... vite, vite APN LULU et voici ce que j'ai vu.

    CIGOGNES OU  PAS  CIGOGNES

    aprés renseignements ce pourrait être de grandes aigrettes

    CIGOGNES OU  PAS  CIGOGNES

     

    CIGOGNES OU  PAS  CIGOGNES

     

    CIGOGNES OU  PAS  CIGOGNES

     

    CIGOGNES OU  PAS  CIGOGNES

     

    CIGOGNES OU  PAS  CIGOGNES

     

    CIGOGNES OU  PAS  CIGOGNES

     

    Si vous avez d'autres idées faites m'en part.

    ces photos ont été travaillées afin de voir ces oiseaux plus en détail, j'ai un bon zoom, mais elle étaient tout de même pas tout prés.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    5 commentaires
  • Il y a seulement deux mois que je suis ici et la petite reine vient me rendre visite. Paris Nice la course cycliste est passée devant chez moi. Maintenant j'attends le tour de France.

    SOUS  LE  SIGNE  DE  PARIS-NICE

    l'échappée

    SOUS  LE  SIGNE  DE  PARIS-NICE

     le peloton

    SOUS  LE  SIGNE  DE  PARIS-NICE

     et c'est terminé......les coureurs pédalent en direction de Pélussin (42) arrivée de l'étape

     en bas à droite mes semis de fleurs

    SOUS  LE  SIGNE  DE  PARIS-NICE

    la voiture mavic que j'ai bien connu lorsque j'étais dans le milieu du VTT cela ne me rajeunit pas

    SOUS  LE  SIGNE  DE  PARIS-NICE

    et la voiture balai qui ramasse les retardataires

     

    maintenant j'attends le Tour de France.

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    7 commentaires
  • Trés longtemps je vous ai parlé du fleuve roi de ma ville de naissance, je veux parler du Rhône, puis de la rivière Ardéche lorsque j'ai vécu dans ce département.

    J'ai changé de département et de fleuve, donc je vais vous parler de la douce Loire, qui coule tantôt majestueuse et lente dans la plaine du Forez puis plus haut dans ses gorges ou son court se rétrécit.

    Donc balade vers les gorges, qui nous apportent leur lot de surprise.

    UN  CHATEAU  PEUT  EN  CACHER  UN  AUTRE

    Voici donc le Chateau de la Roche

    Les premiers écrits sur le château datent de 1260. Il fut édifié sur un piton rocheux qui surplombait la Loire à plus de 40 mètres. Cette fortification assurait un point de guet et de péage pour la frontière du Comté de Forez. Mais cet édifice eut plus de fois à subir les crues de la Loire  qu'une attaque ennemie.

    UN  CHATEAU  PEUT  EN  CACHER  UN  AUTRE

    Nous voyons sur cette photo, le chateau surplombant la Loire, avant que soit construit le barrage de Villerest en aval dans les années 1930.

    UN  CHATEAU  PEUT  EN  CACHER  UN  AUTRE

     

    UN  CHATEAU  PEUT  EN  CACHER  UN  AUTRE

     l’accès est fermé l'hiver, j'y retournerai,  cet été, afin de visiter l'intérieur

    UN  CHATEAU  PEUT  EN  CACHER  UN  AUTRE

    Il est a moins d'une demie heure de chez moi,  je vous le montre depuis les 3 cotés accessibles

    UN  CHATEAU  PEUT  EN  CACHER  UN  AUTRE

     

    UN  CHATEAU  PEUT  EN  CACHER  UN  AUTRE

    la Loire en amont du château

    UN  CHATEAU  PEUT  EN  CACHER  UN  AUTRE

    le château lors de l’étiage en 2017 photo de wikipédia

    En quittant le château, j'ai trouvé une indication "Pommiers - Son prieuré"

    Que voila des noms qui tintent à mon oreille

    Me voila partie..... pour découvrir cela .....

    UN  CHATEAU  PEUT  EN  CACHER  UN  AUTRE

     Un prieuré fortifié, celui de Pommiers dans la Loire.

    Je vous en parlerais bientot.

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires
  • Lorsque j'habitais Grigny, il y avait en face de l'autre coté du Rhône un site clunisien, celui de Ternay, Eglise et

    Abbaye dont je vous parlais en 2015

    Prés de mon nouveau chez moi se trouve un autre site Clunisien, celui de Pouilly les Feurs, dont je vous montre des photos aujourd'hui

    Au début du Xe siècle, naquit au sein de l'Église catholique la volonté de réformer l'ordre monastique. Cette restauration s'appuya sur la règle de Saint Benoit  qui régit dans ses moindres détails la vie monastique. Cette règle crée par saint Benoit de Nursie au VIe siècle connut un important développement, notamment grâce à l'action de Benoit d'Aniane trois siècles plus tard. Mais elle était limitée dans son application par les traditions qui s'étaient établies dans les abbayes, et par la méconnaissance de la règle. L'abbaye de Cluny s'imposa alors, avec le soutien de la papauté, de la noblesse et du Saint-Empire romain germanique, en groupant sous sa direction un nombre croissant de prieurés ou d'abbayes, devenant ainsi le centre du plus important ordre monastique du Moyen Age, rayonnant sur une partie de l'Europe de l'Ouest.

    POUILLY  LES  FEURS

    En 966, les moines de Cluny s'installent à Pouilly, près de Feurs, dans la plaine du Forez. Ils construisent tour à tour l'église romane, le prieuré, et les remparts.

    POUILLY  LES  FEURS

     

    Les moines construisent l'église romane lors des 11ème et 12ème siècles, utilisant des pierres de la région et des éléments sculptés d'édifices plus anciens. Du 12ème au 15ème siècle, ils bâtissent le prieuré qui est aujourd'hui un bâtiment remarquable : on y découvre la salle de justice et ses deux cachots, trois salles avec des cheminées monumentales ainsi qu'une exposition de vieux outils et traditions. Les moines construisent aussi les fortifications composées de 10 tours et 2 portes qui sont partiellement visibles aujourd'hui. Au 16ème siècle, les constructions sortent des remparts et les Saconnin font construire le château de Pravieux et son pavillon Renaissance visible lors de la visite .

    POUILLY  LES  FEURS

    Ceux qui l'ont construit n'ont plus mal aux dents

    POUILLY  LES  FEURS

     

    POUILLY  LES  FEURS

     

    POUILLY  LES  FEURS

     

    POUILLY  LES  FEURS

     à l'extérieur, la vie en 2019.....

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires